flyballbelgique2

Des informations sur le flyball, la vie de la section flyball du CIEC

Faire du flyball ?

Débuter en flyball est possible pour presque tous les chiens, que vous ayez un Chihuahua ou un Leonberg, si vous souhaitez vous lancer dans ce sport, vous et votre compagnon pourrez y trouver du plaisir !

Voici quelques informations pour vous aider à faire votre choix.

Les rudiments du flyball peuvent s’apprendre au chien dès son plus jeune âge mais c’est après 10 mois, lorsqu’il aura terminé le gros de sa croissance, qu’il sera sollicité de façon plus intensive et il n’entrera en compétition que lorsqu’il sera prêt et aura atteint ses 15 mois.
Si ce sport lui plaît, il pourra le poursuivre jusqu’à un âge avancé, certains « seniors » jouent encore à 12 ou 14 ans.
Votre chien se trouvera dans un environnement bruyant, sa socialisation aux bruits, aux humains, aux autres chiens devra être excellente. Il va travailler sans laisse et devra donc avoir un excellent rappel, ces deux points se travailleront dès le moment où le chien arrivera chez vous.
Un chien trop peureux envers ses congénères ne sera pas à sa place sur un terrain de flyball, son stress serait trop grand.

Contrairement à ce que beaucoup pensent, jouer à la balle avec un chien n’est pas idéal en effet il risque de devenir un enragé de la balle, ce qui va lui faire perdre du temps, de l’énergie et sa concentration lors des compétitions. Préférez donc d’autres jeux plus axés sur la réflexion ou l’habileté.
Le flyball ne s’apprend pas à la maison mais dans un centre canin en effet si les premiers pas sont assez simples à faire n’importe où, le matériel d’entraînement devient vite indispensable de même que les conseils de moniteurs et pratiquants avisés.
Comme tout sport, le flyball doit être pratiqué correctement, dans ce cas, il n’est pas source de blessures ou d’accidents.
Contrairement aux autres sports canins, qui se pratiquent individuellement, le flyball amène très rapidement à la compétition. Si vous n’avez pas le temps ou l’envie de consacrer une partie de vos week-ends à fréquenter les compétitions, ce sport ne vous conviendra pas et risque de frustrer votre chien.
Le flyball est un sport excitant pour le chien, ce dernier risque donc d’aboyer lorsqu’il est en entraînement ou en compétition, ceci ne va toutefois pas le rendre plus aboyeur dans la vie quotidienne, puisqu’à ce moment, il ne sera pas en situation « sportive ».
Le flyball demande une bonne forme de la part du chien mais aussi du maître, chaque jour, vous devrez consacrer un peu de votre temps à la tenue en forme de votre compagnon. Vous apprendrez aussi les gestes à faire pour bien échauffer votre compagnon, le masser au besoin, l’aider à détendre sa musculature après l’effort.
Le flyball est un sport d’équipe, non seulement en compétition mais aussi à l’entraînement. Chacun aide au montage et au démontage du terrain, à celui de la tente en compétition et sera amené à occuper les différents rôles clés que sont l’aide à l’échauffement des chiens, la fonction d’aboyeur, le ramassage des balles, un coup de main aux débutants…
Pour votre compagnons à quatre pattes, pratiquer ce sport demande une grosse dépense d’énergie en effet, lors d’une compétition, votre chien devra courir plusieurs fois tant le matin que l’après-midi. Veiller à une alimentation de qualité, à lui donner régulièrement à boire seront des gestes indispensables.
Il est impossible de « faire un essai » pour savoir si votre chien aimera ou non le flyball, vous serez immédiatement mis dans le bain et apprendrez les premiers rudiments de l’entraînement au lanceur…Mais vous pourrez, si vous le souhaitez, suivre un premier cours avant de vous affilier.
La pratique du flyball ne demande pas de gros frais : une corde à tirer, un harnais (facultatif) et une laisse… Vous voilà paré.
Après la lecture de ces quelques infos, si vous vous sentez d’attaque pour tenter l’expérience… Il n’y a plus qu’à prendre un premier rendez-vous !

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :