flyballbelgique2

Des informations sur le flyball, la vie de la section flyball du CIEC

Qu’est-ce que le flyball ?

Discipline assez récente, le flyball est un des très rares jeux d’équipe pour chiens et c’est le seul où deux équipes jouent ensemble, proche l’une de l’autre, sur un même terrain.

Avant de lire les lignes qui suivent, commencez par regarder ces petites vidéos que nous avons réalisées sur le sujet. (Il y en a 6 au total)

A présent, revoyons en quoi consiste le flyball…

Il s’agit d’une course relais entre deux équipes, effectuée par 4 chiens dans chaque équipe, le but étant de réussir un parcours sans faute, dans le temps le plus court.
Chaque chien démarre, franchit 4 haies basses, appuie sur un lanceur qui éjecte une balle, il se saisit de celle-ci puis retourne chez son maître en franchissant une nouvelle fois les haies.
Dès qu’il repasse la ligne de départ, le deuxième chien le croise pour effectuer lui-aussi son parcours.

Pourquoi les chiens aiment le flyball ?

Lorsqu’un chien aime bien de poursuivre un objet en mouvement (balle ou autre), de mordre dans une corde, le fait de le mettre au flyball devient un plaisir supplémentaire pour lui en effet, prendre l’objet, c’est utiliser une aptitude naturelle et spécifique du chien : mordre.
Ici, cet instinct de base est orienté sur un jouet… Pourquoi donc ne pas permettre au chien de se faire plaisir tout en réalisant un exercice physique qui va lui offrir une saine fatigue ?

Quel chien peut jouer au flyball ?

Il n’y a pas de race canine incapable de jouer au flyball, même si un chien n’est pas fan de poursuite ou de rapport mais qu’il a du rappel, il peut commencer à s’entraîner.  Cependant, il ne pourra jouer en compétition qu’à partir de l’âge de 15 mois et surtout lorsqu’il sera bien formé, comme dans tout sport, une bonne préparation est indispensable.

L’équipe

Une équipe est constituée de 6 chiens : 4 chiens qui jouent et 2 chiens « réserve » qui vont jouer en alternance au cours de la journée, de leurs maîtres respectifs, mais aussi d’un aboyeur, d’un ramasseur de balles et d’un coach.
Dans les grands clubs, il y a un coach d’équipe et un coach de terrain.

IMG_1734 [800x600]Qui fait quoi ?

Le couple maître – chien

Chaque maître est responsable de son chien, il doit le tenir correctement, l’envoyer vers le boxe au bon moment, ni trop tôt, les chiens se croiseraient alors au-delà de la ligne de départ, ni trop tard, ce qui ferait perdre du temps sur la course.
Lorsque son chien revient, il doit le récupérer au plus vite et l’empêcher d’aller déranger l’équipe concurrente ou un chien de sa propre équipe, de plus, si son chien a fait une faute, il doit le préparer à refaire un parcours au besoin.
De son côté, le chien doit se centrer sur la balle qui se trouve au boxe, il doit aller au plus vite la chercher, sans faire de faute et sans se laisser perturber par les chiens de l’autre équipe, les cris et les aboiements ou encore les haut-parleurs.

L’aboyeur (ou préposé au boxe)

Il se trouve derrière le boxe, son rôle est de charger le boxe avec les balles, il peut aussi appeler chaque chien à son tour, l’encourager éventuellement à tourner correctement ou à bien reprendre les haies.
Il doit donc connaître les chiens car ceux-ci doivent ne pas être surpris par sa silhouette… Il faut aussi qu’il se dépêche de remettre une nouvelle balle à chaque fois qu’un chien est venu prendre la précédente.
Ceci n’est pas toujours facile en effet chaque chien a ses « préférences », l’un aime une balle plus molle, l’autre a une petite gueule et il lui faut une mini balle, certains chiens prennent la balle placée dans la partie gauche du lanceur, d’autre préfère la droite…. Bref, mémoire et concentration sont de rigueur, et ceci à toute vitesse.
Avant la course, c’est aussi à lui d’installer le boxe et de le fixer correctement et dès le coup de sifflet de fin de course, il l’enlève sauf dans le cas bien précis où un record a été battu.

IMG_3911 [800x600]Son rôle ne s’arrête pas là, en effet, si le boxe est défectueux,  il devra l’annoncer à l’arbitre et à son équipe en se plaçant devant l’engin.
Enfin, il jouera le rôle de juge de boxe pour la course suivante.

Le ramasseur de balles

Situé près des concurrents, il a pour tâche de ramasser les balles que les chiens laissent tomber, mais ceci sans se mettre en danger ni faire « concurrence » à un chien pour une balle.
C’est une place d’où l’on peut voir tous les détails de la course de chaque chien…

Le coach d’équipe

C’est le chef de l’équipe, ses rôles sont multiples.
Il participe bien sûr durant toute l’année aux entraînements de son équipe mais, pendant la saison sportive, il est encore plus actif. Au moins deux semaines avant la compétition, il décide, en fonction des informations transmises par les membres de l’équipe et du déroulement de la saison, des chiens qui seront inscrits et engage officiellement l’équipe auprès de l’organisateur.
Quelques jours avant la compétition, il reçoit  le déroulement des courses du matin.  A partir de là, d’une part, il complète la feuille de route  en indiquant la place et le rôle de chacun pour que personne ne courre dans les pieds des autres, que tout se déroule d’une manière fluide et efficace.
D’autre part, il organise les différentes équipes de 4 chiens qui vont courir en tenant compte d’une multitude de facteurs : quel chien doit démarrer en premier, lequel jouera en dernier, quel chien n’apprécie pas tel autre…  Il veille aussi à ce que les meilleurs chiens puissent jouer mais ne se fatiguent pas trop en matinée pour pouvoir tenir sur la durée l’après-midi.

Enfin, le jour du concours, pendant chaque course, il se trouve à côté des concurrents et les conseille sur le moment du lâcher de leur chien et veille à ce que tout se passe bien lors des croisements.
Il indique aux joueurs la qualité des croisements et la vitesse de leur chien.
Entre les courses, il revoit éventuellement l’organisation des équipes en fonction de ce qu’il a pu voir des chiens (celui qui supporte moins bien la chaleur, qui a peur de l’orage, qui semble plus fatigué qu’à son habitude…).
S’il faut expliquer une erreur à un concurrent ou demander à un membre de l’équipe d’effectuer une tâche, c’est à lui de le faire.
C’est donc une position essentielle mais très délicate.

Le coach de terrain

Lorsque l’équipe est suffisamment importante, une personne supplémentaire peut intervenir, afin d’aider à déterminer la façon dont se font les croisements.
Cette personne, souvent un coach, se met près des juges de ligne.  Il indique aux concurrents la qualité du croisement de leur chien et prend note du temps de l’équipe.

Le terrain

Le terrain de flyball est constitué d’une zone de départ/arrivée, d’une ligne de départ, de 4 haies basses et de la zone des boxes, bordée, à l’arrière, par un bandeau destiné à arrêter les balles et à cacher le matériel.

Les mesures en sont très précises et sont prises au centimètre près.  Comme l’origine du flyball est américaine, les mesures sont parfois un petit peu étranges, mais on s’y fait vite !!
Le sol doit être le plus plane possible, c’est généralement un terrain de sport ou une zone gazonnée.  Lorsque la compétition se joue en salle, le sol est recouvert d’une protection et de caoutchouc afin de ne pas blesser les chiens par brûlures du fait de leur vitesse.

Voici le plan avec les mesures

Le matériel

Le chrono ou EJS

Le chronomètre est électronique, il est constitué de deux portes (une par équipe) avec des capteurs destinés à déterminer le croisement des chiens et d’un tableau avec des lampes de différentes couleurs.

Les lampes de la partie supérieure donnent les indications pour l’envoi des chiens au moment du démarrage.  Les lumières vont s’allumer successivement, en commençant du rouge jusqu’au vert.  Chaque concurrent dont le chien démarre sait à quelle couleur il doit envoyer son chien, ceci en fonction de la distance qui le sépare de la ligne de départ.
Si un chien fait un faux départ (il passe la ligne avant que la lumière verte ne soit allumée), la lumière blanche s’allume de son côté.
Sous cette première série de lumières s’en trouve une seconde, destinée à indiquer si un chien a fait une faute sur son parcours.  Si c’est le cas, la lumière correspondant au chien va s’allumer et restera allumée tant qu’il n’aura pas corrigé sa faute.
La 1e des ces lumières (la plus haute) concerne le 1e chien, la 2e le 2e chien et ainsi de suite.

Les haies

Elles sont faites dans un matériau léger et qui ne peut pas blesser les pattes des chiens si l’un d’eux la heurte.   Elles sont marquées en rouge ou en bleu.  La ligne « rouge » est celle qui se situe sur la gauche lorsque l’on regarde en direction des boxes, l’autre est la ligne « bleue ».
Les équipes joueront, alternativement, sur l’une ou l’autre piste afin de ne pas être favorisées.

La hauteur de ces haies est variable, en fonction de la taille au garrot du plus petit chien de l’équipe, c’est pourquoi, avant la compétition, tous les chiens de moins de 50 cm sont mesurés.  Les chiens sautant à moins de 35 cm peuvent aussi recevoir une dispense de mesurage, ceci en fonction du règlement de la société à laquelle ils sont affiliés.
La hauteur minimale des haies est de 17.5 cm et monte à raison de 2.5 cm à chaque fois.
Pour déterminer la hauteur sur laquelle l’équipe doit jouer, on prend la mesure du plus petit chien de l’équipe, diminué de 17.5 cm et arrondi au multiple de 2.5 cm inférieur.
Avant chaque course, il faut mettre les haies à niveau, c’est un membre de l’équipe qui en a la charge.

IMG_3557 [800x600]

Le boxe

Le boxe aussi nommé flybox ou lanceur est personnel à l’équipe, il est fabriqué en tenant compte de certaines normes : il doit être muni d’une pédale pour l’éjection de la balle, celle-ci doit être éjectée en ligne droite sur un minimum de 60 cm à partir de l’appareil, il doit répondre à une hauteur, une largeur et une profondeur maximale et doit être le plus confortable et sûr possible.  Le flybox peut être coloré aux couleurs du club.  Certains ont une face avant arrondie, d’autres une face droite.  Le nombre de logements pour les balles peut aussi varier de 2 à 5.

IMG_3599 [800x600]

 Les balles

Elles aussi sont personnelles, chaque équipe apporte les siennes.  Il s’agit en général de balles de tennis, normales ou minis, mais elles peuvent aussi être en mousse ou en caoutchouc, l’essentiel étant qu’elles aient le même genre de rebond qu’une balle de tennis.

Personnel officiel

Juge de ligne

Ils sont deux, un par ligne de course.  Ils se trouvent au niveau de la ligne de départ et leur rôle est de lancer le décompte pour le démarrage de la course puis de vérifier que le chien ne fasse pas de faute sur le parcours.  Si c’est le cas, ils l’indiquent via les lumières du chrono.

Juges au boxe

Ici aussi, il y en a un par équipe.  Le juge au boxe se trouve, comme son nom l’indique, au niveau du boxe et il surveille les éventuelles fautes au boxe ou lorsque le chien arrive et repart de celui-ci.

L’arbitre

C’est l’acteur principal du personnel officiel, il se positionne entre les deux lignes de course.  Il donne le signal du départ, détermine le gagnant avec l’aide des juges de ligne et siffle la fin d’une course.

Comment se déroule une compétition ?

C’est un peu comme une course de voitures : essais le matin, courses l’après-midi.
Le matin, les chiens vont jouer un certain nombre de courses afin de se positionner pour l’après-midi… Il s’agira soit de round robin (l’équipe qui gagne prend 1 point à chaque fois, celle qui a le moins de points jouera plus souvent l’après-midi), ou de speed trail (l’équipe la plus rapide au temps gagne un point).
Les courses du matin vont déterminer qui va courir en premier ou qui ne devra s’élancer qu’un peu plus tard dans l’après-midi.
A ce moment, il s’agira de courses sur une double élimination : une équipe joue tant qu’elle n’est pas éliminée deux fois.  Si c’est le cas, elle a terminé sa journée… et se retrouvera dans le bas du classement.

Quand se passent les compétitions ?

Elles ont lieu à partir du printemps (fin mars ou début avril) jusqu’en automne (début octobre), et la saison se clôture par le championnat (en novembre) qui a souvent lieu dans un espace couvert (salle, manège…).
Seules les meilleures équipes jouent pour le championnat.
Chaque année se déroule aussi un championnat d’Europe (EFC), souvent au mois de juillet ou août, dans un pays européen.
Pour cette compétition prestigieuse, toutes les équipes peuvent s’inscrire.

Existe-t-il une fédération de flyball ?

Notre club est affilié à la BFB,

nous suivons donc les règlements de cette société belge qui suit elle-même le règlement de la NAFA, fédération américaine de flyball la plus réputée.
Nous avons aussi signé la charte européenne de flyball.  Il s’agit de l’engagement à accepter toute équipe affiliée à une société ayant elle-aussi signé la charte.  De son côté, l’équipe participante s’engage à respecter les règlements et les arbitres de la société organisatrice.

Et pour fini… voici une vidéo de présentation du flyball faite par la NAFA…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :