flyballbelgique2

Des informations sur le flyball, la vie de la section flyball du CIEC

Calendrier 2017

Le calendrier 2017 de flyball est paru, le voici

2/04/2017 Roadrunners
16/04/2017 Jumpers
30/04/2017 Holland Express
21/05/2017 The Arrows
26-28/05/2017 EFC
4/06/2017 Fun Laughter & Joy
11/06/2017 Doorzetters
25/06/2017 Black Brains
9/07/2017 Green Runners
23/07/2017 New Vision
6/08/2017 Roadrunners
20/08/2017 K-Otic
10/09/2017 Fun Laughter & Joy
17/09/2017 Burning Paws
1/10/2017 Jumpers

Passer correctement les haies

Que ce soit pour aller ou revenir du boxe, le chien doit impérativement franchir les 4 haies du parcours.
L’apprentissage de cet exercice démarre toujours du boxe.
Le chien y est tenu par un aide, le maître se place face au chien et l’appelle. Au moment où il dit le nom du chien, l’aide libère celui-ci. Le maître recule alors en agitant la corde à tirer au niveau du sol et encourage son chien à venir la prendre.
Ceci étant acquis, le maître va se positionner derrière la première haie, mise à la hauteur minimale (mini haies pour les chiots et jeunes chiens jusqu’à 7 ou 8 mois) et va faire comme précédemment. Le chien doit franchir la haie en courant au plus vite pour qu’une deuxième haie soit ajoutée.
Attention, les haies doivent être positionnées afin que le chien prenne bien ses battues avant la première haie et une seule entre chaque obstacle. Il sera donc normal que, dans le cas de chiens jeunes ou de petite taille, les haies ne soient pas, au début, à la distance réglementaire mais plus rapprochées les unes des autres.
Ensuite, au fil des exercices, la distance sera augmentée jusqu’à la bonne mesure.
Ce n’est que lorsque le chien passera parfaitement les haies que leur hauteur sera progressivement augmentée jusqu’à celle que devra passer le chien en compétition.
Pour les chiots et les chiens de petite taille, l’utilisation de haies très basses dscn4841-800x600
Haie pour petits chiens ou chiots, la balle de tennis donne l’échelle

peut s’avérer utile afin de ne pas demander d’effort au chien.
Parallèlement au parcours habituel (4 haies + boxe), il est très utile de conserver ou de développer la musculature du chien.
Le travail sur 8 haies prend alors tout son sens. dscn4839-800x600Enfilade de 8 haies d’entrainement (ou power jump)
Le principe est toujours le même : départ du boxe et franchissement de haies, mais cette fois, leur nombre est double. Cela peut dérouter certains chiens, et il faut donc, pour ceux-là, y aller progressivement en ajoutant une haie supplémentaire et en obtenant un parcours parfait sur 5 haies, puis 6 et ainsi de suite.. dscn4840-800x600L’idéal est de faire faire au minimum 5 et au maximum 10 parcours de ce genre au chien lors d’un entraînement en tenant bien compte du fait qu’il ne faut pas faire cet exercice avec un chien de moins d’un an.
Ceci peut aussi fort bien se pratiquer en hiver, lors de la saison « creuse », pour tenir les chiens en forme, mais idéalement, le pratiquer toute l’année est un « plus ».

Pourquoi un tel exercice ?
Les avantages du Power Jump sont indéniables :
– il apprend au chien à s’étendre au maximum, à se positionner parallèlement au sol et donc à s’allonger parfaitement par dessus les haies, de plus, cela permet aux chiens moyens et grands de ne faire qu’une prise de sol entre chaque haie.

– il installe une « mémoire musculaire » du saut, celui-ci devient alors un automatisme, le chien connaît presque « par coeur » sa façon de se déplacer.
– il accélère donc la vitesse du chien
– il focalise le chien sur sa corde à tirer et comme il est seul en fin de ligne, il peut se concentrer sur son maître et le jeu plutôt que sur ses « collègues » de l’équipe
– en partant du principe de « qui peut le plus, peut le moins », un chien qui fait du power jump ne quittera pas sa ligne de course en tournoi car il aura l’habitude de faire bien plus que 4 haies en entraînement.
– c’est un excellent exercice pour le système cardio vasculaire et respiratoire du chien qui se met ou reste en forme
– c’est un exercice tout aussi utile pour le maître qui apprend à bien faire revenir son chien, à jouer correctement avec la corde à tirer et qui bouge beaucoup pour l’aller et le retour de son chien.

Mi mai mitigé

15 mai, tournoi chez les Fun, Laughter and joy…
Nous étions en division 4, et les 6 chiens engagés pour la compétition étaient Bali, Cléo, Dicsy, Fidji, Sherwood et Siska.
Coban, qui boitait depuis quelques jours, avait été remplacée par Fidji, du coup, ce dernier ne jouerait que le matin, laissant ses « collègues » plus jeunes travailler l’après-midi.
Du même coup, Liota se trouvant sans chien, prit la place de coach durant toute la journée, aidée par Hervé. DSC01339 [800x600]
DSC01337 [800x600]De mon côté, je poursuivais mes stages de juge de ligne…jonglant entre le boîtier de commande des lumières, le lanceur et les balles, exercice parfois compliqué !
La météo s’annonçait assez agréable, du moins avant midi, mais risquait de se dégrader l’après-midi, mais bon, ce n’étaient que des prévisions, nous verrions bien l’évolution du ciel au fil des heures.
Arrivés très tôt sur les lieux, nous nous installâmes tout près du terrain, ce qui faciliterait les choses pour aller courir.DSC01331 [800x600]Au vu du nombre d’équipes, c’est devenu une habitude de ne jouer que deux fois sur la matinée, pour 5 manches à chaque fois.
La division 6 ouvrant le bal sur notre piste, nous pûmes déjeuner à l’aise avant de rencontrer les Green Legends puis, en fin de matinée, les Funny Jumpers qui ne nous laissèrent aucune chance d’engranger l’un ou l’autre point.
En fin de première partie, nous étions 5e sur les 6 équipes de la division, pas de quoi pavoiser.
Les doubles éliminations débutèrent assez rapidement, nous opposant aux Double Trouble.  Nous les éliminèrent facilement en 3 manches avant la pause de midi.DSC01336 [800x600]Durant celle-ci, nous eûmes l’occasion de renouer connaissance avec l’équipe des Bats, qui s’étaient faits rares et qui, pour une fois, avaient pu s’inscrire.DSC01334 [800x600]Mais bientôt, les courses reprirent, et nous nous retrouvâmes à jouer, comme le matin, contre les Green Legends… Nous fûmes éliminés… les choses devenaient serrées, nous n’avions plus qu’une chance de poursuivre.
La 3e course de l’après-midi nous opposa aux Doorzetters qui furent écartés par 3 à 1 en notre faveur.
Chouette, les choses allaient mieux, nous étions en quart de finale !
Pour la première fois de la journée, nous allions affronter les allemands de l’équipe Plan B 2.0 et ce ne fut guère en notre faveur… Nous fûmes éliminés par un sec 0 à 3, nous terminions la journée trop rapidement à notre goût, bien sûr, mais nous nous étions bien battus !
Côté météo, nous eûmes de la chance et c’est du matériel sec que nous rangeâmes dans la remorque avant d’aller attendre la proclamation des résultats dans la buvette.

 

Un premier mai ensoleillé

Pour la fête du travail, nos voisins néerlandais du club des Xpress nous accueillaient et, contrairement à ce qui s’y passe d’habitude, le temps était beau et le vent quasi nul !!
C’est donc sous un soleil bien occupé à faire disparaître la rosée matinale que nous installâmes notre tente.DSC00990 [800x600]Avant de prendre le petit déjeuner.DSC00982 [800x600]
DSC00987 [800x600]Au vu de nos piètres résultats de début de saison, nous redescendions en division 4 et, cette fois, nous étions 5 équipes à nous rencontrer.
Malgré un beau nombre d’inscrits, les organisateurs avaient décidé de jouer selon l’ancien système, c’est-à-dire que nous allions jouer 4 courses de 3 manches chacune.
Nous allions devoir faire un bon temps en effet nous jouions en speed trials.DSC00988 [800x600]
DSC00991 [800x600]
DSC00988 [800x600]Laurence, notre coach, ne comptait toutefois pas viser très haut, DSC00999 [800x600]
DSC00994 [800x600]
DSC00997 [800x600]préférant faire courir Fidji un peu plus souvent le matin, dans le but de ne pas trop fatiguer les chiens plus rapides.DSC01005 [800x600]
DSC01000 [800x600]
DSC01002 [800x600]Même si nous remportâmes 3 courses sur les 4, nous ne fîmes des flammes ni pour le temps ni pour les points, et à la mi-journée nous étions bons derniers dans le classement.DSC01012 [800x600]
DSC01011 [800x600]La cause en étant bien connue : nous pêchons encore toujours au niveau de nos croisements trop « larges ».DSC01016 [800x600]
DSC01018 [800x600]
DSC01017 [800x600]Ce qui ne nous empêcha évidemment pas de passer aux choses sérieuses : le repas pour lequel chacun avait apporté un petit quelque chose.DSC01022 [800x600]La 1e course de l’après-midi nous opposa aux Green Legends, qui remportèrent la victoire par 3 à 2.DSC01028 [800x600]
DSC01024 [800x600]
DSC01025 [800x600]
DSC01026 [800x600]
DSC01027 [800x600]La course suivante nous opposa aux Double Trouble, nous l’emportâmes par 3 contre 2.
Pour les quarts de finale, ce fut aux Holland Express de nous rencontrer, mais, malgré nos efforts, ils remportèrent la victoire par 3 à 2, nous mettant hors jeu pour le restant de la journée.
Il nous restait à « noyer » notre chagrin avec les délicieux gâteaux préparés par Laurence !
Et à faire un petit tour jusqu’au canal tout proche pour y détendre nos toutous.DSC01043 [800x600]
DSC01031 [800x600]
DSC01033 [800x600]
DSC01038 [800x600]
DSC01041 [800x600]Comme le temps était toujours aussi agréable et ensoleillé, nous prîmes notre temps pour démonter la tente, charger la remorque DSC01049 [800x600] puis attendre la remise des prix.DSC01050 [800x600]

 

Retour aux sources

Cette année, les Jumpers étaient deuxièmes à organiser leur concours, ce 17 avril… mais comme d’habitude, le nombre d’équipes inscrites était plus qu’important puisque nous étions 37 !
Pour notre club, celui des Jumpers est mythique puisque c’est grâce à Jacky, un de ses membres, que nous avons débuté ce sport et c’est toujours avec plaisir que nous y allons.BFB_17042016 (20) [800x600]Les Blue arrows jouaient en division 3, comme d’habitude dirons-nous,BFB_17042016 (22) [800x600] et nous étions 5 équipes à nous affronter sur le ring 2.  Nous allions jouer en Speed Trial, deux fois sur la matinée, et pour 5 manches à chaque fois.BFB_17042016 (23) [800x600]Nouveauté du jour, nous avions notre photographe attitrée en la personne de Melody !!  Les photos qui illustrent cet article sont d’ailleurs son œuvre.BFB_17042016 (247) [800x600]Hervé nous ayant rejoint depuis sa lointaine Normandie, Dicsy BFB_17042016 (99) [800x600]remplaçant Coban, toujours hors service mais pas pour longtemps, heureusement.BFB_17042016 (71) [800x600]Cette configuration nous permettrait d’aligner un groupe de 4 chiens pour 2 ou 3 manches puis de modifier cette configuration pour les autres manches… BFB_17042016 (76) [800x600]Cela ferait du changement au niveau des hauteurs de haies, mais toutes les équipes travaillant de la sorte, cela ne gênerait pas grand monde.
Arrivés sur place de grand matin, nous retrouvâmes notre petit bout de terrain préféré et nous montâmes la tente en prévision de la météo annoncée : pluie, vent et peut-être un peu de soleil.BFB_17042016 (25) [800x600]Cette fois, nous avions notre coach en la personne de Laurence, venue avec Txîi, sont petit bout d’à peine un mois, pour guider l’équipe.  Trouver une place pour son siège ne fut pas un souci et il faut dire que tout au long de la journée, nous ne l’avons guère entendu… même s’il a fait l’unanimité sur sa jolie petite frimousse.BFB_17042016 (72) [800x600]Suite à mon expérience de stagiaire d’il y a 15 jours, j’avais demandé à faire mon stage sur la piste où nous jouions… ce fut en effet une bonne décision, très confortable en terme de courses avec l’équipe…
La première course de la matinée nous opposa aux Green legend, BFB_17042016 (24) [800x600]expérience qui ne fut guère positive, nos chiens étant moins rapides.BFB_17042016 (246) [800x600]
BFB_17042016 (202) [800x600]
BFB_17042016 (70) [800x600]Ensuite, nous rencontrâmes Fire Burning Paws, mais là aussi, nous ne pûmes tenir la distance.BFB_17042016 (85) [800x600]
BFB_17042016 (29) [800x600]C’est ainsi qu’à la fin de la matinée, nous étions bons cinquièmes de notre division.
Il était temps de donner un peu de repos aux chiens BFB_17042016 (126) [800x600]
BFB_17042016 (128) [800x600]
BFB_17042016 (33) [800x600]
BFB_17042016 (48) [800x600]
BFB_17042016 (132) [800x600]
BFB_17042016 (129) [800x600]et de passer à table et de goûter aux délicieux petits plats apportés par les unes et les autres…tandis que le ciel soufflait le chaud et le froid avec une alternance de grêle, de pluie puis de soleil déjà bien chaud et éblouissant.
L’après-midi nous opposa d’abord aux Old Jumpers qui ne firent qu’une bouchée de nous, BFB_17042016 (28) [800x600]
BFB_17042016 (105) [800x600]
BFB_17042016 (91) [800x600]
BFB_17042016 (196)essentiellement à cause de nos croisements trop larges.
La course contre les Turbo Dogs sonna la fin de notre prestation de la journée, par un 3 à 1 définitif.
Nous passâmes au dessert afin d’honorer notre défaite comme il se doit , Nadine ayant prévu un moelleux au chocolat plus que délicieux.
La pluie ne faiblissant guère, nous décidâmes de plier bagage pour aller nous installer dans la cafeteria où nous terminâmes la journée qui par une portion de frites (encore un incontournable d’un concours chez les Jumpers) qui par une boisson avant de rentrer retrouver notre foyer.

 

Pas facile, la reprise !

Dimanche 27 mars, 1e concours de la saison de fly 2016 !
Comme la date était quasi hivernale, les organisateurs avaient décidé que, au vu de la météo, nous jouerions dans un manège.
Au moins, nous ne serions pas sous la pluie, faute d’avoir chaud !
Le matin, nous arrivâmes donc au point de rendez-vous pour constater que la piste extérieure où nous pouvions installer la tente n’était qu’un champ de boue balayé par des rafales de vent…
Comme une petite véranda couverte jouxtait la cafeteria, nous eûmes vite fait d’y installer nos cages… DSC00818 [800x600]bientôt rejoints par d’autres concurrents tout aussi intéressés de mettre leurs compagnons à l’abri.20160327_163537 [800x600]A l’intérieur du manège, les deux pistes avaient été installées sur le sable, nous jouions sur le ring 2 en division 3 et avions la chance de pouvoir jouer nos quatre courses de Round Robin en fin de matinée…
Nous en profitâmes donc pour réserver une table dans la cafeteria, bien à l’abri avec vue imprenable sur le terrain.DSC00826 [800x600]Vous vous souvenez peut-être que nous sommes 5 à avoir passé notre examen de juge de ligne… et bien Sarah et moi allions passer notre premier stage à la table… Souci, les documents officiels n’étant pas prêts, ce stage ne compterait pas, mais c’était un excellent essai que nous réalisâmes avec intérêt tout au long de la journée.
Pour ce qui est de l’équipe, celle des Blue était inscrite avec Bali, Cléo, Coban, Fidji, Sherwood et Siska.  Nous avions toutefois une inconnue dans cette belle équation : depuis quelques jours, Coban DSC00839 [800x600]avait des problèmes à un postérieur et, au galop, courrait parfois sur 3 pattes… Nous allions donc voir si ce souci allait se présenter ou non.
Comme je risquais d’être bloquée sur l’autre ring, il fut décidé qu’une des maîtresses ne mettant pas son chien pour la manche, jouerait aboyeur, au fil des courses, Muriel, Nadine, Sylviane puis Liota se répartirent donc cette tâche et en découvrirent toutes les finesses !DSC00827 [800x600]La première course nous opposa aux Turbodogs qui nous battirent par 3 à 1.DSC00829 [800x600]Dès son premier passage, Coban se remit à boiter et fut donc remplacée par Siska.  Nous allions jouer le reste de la journée avec 5 chiens, ce qui est le lot de nombreuses autres équipes.
Nous eûmes plus de chance contre les allemands de Plan B, gagnant 2 courses et ne faisant pas de chrono pour 2 autres.DSC00832 [800x600]Dès la première manche contre les Old Jumpers, Cléo décida que la piste rouge était infiniment plus sympathique et fonça donc avec vigueur vers le boxe de nos adversaires, vola la balle dans les règles avant de la ramener, triomphante, à Marianne ! DSC00836 [800x600]Le juge attribua donc le point à l’autre équipe et nous donna un avertissement mais Cléo n’en tint pas compte et refit la même erreur dans la 2e manche, offrant un deuxième point facile aux Jumpers.  Elle fut donc sortie du terrain et remplacée par Bali.  Du coup, nos derniers adversaires de la matinée, remportèrent facilement la course par 3 manches sur les 4, nous reléguant en avant dernière place pour les courses de l’après-midi.
Le repas de midi fut quelque peu chaotique en effet la cafeteria, bien que vaste, fut rapidement envahie et c’est très à l’étroit que nous goûtâmes avec délice aux quiches et salades diverses apportées par chacune.
L’après-midi, la première course nous opposait aux Turbo dogs que nous battîmes par 3 à 0, réalisant du même coup notre meilleur temps du jour, un trop long 18’53… nous prouvant que l’hiver et l’absence de compétition durant de longs mois n’est pas favorable à de bons chronos.
Ensuite, nous affrontâmes les Old Jumpers qui ne firent qu’une bouché de nous, avec un 3 à 0 très logique.DSC00845 [800x600]Il nous restait une chance de poursuivre et c’était à nouveau les Turbo dogs que nous allions rencontrer.  Mais cette fois, nos fautes nous coutèrent cher et c’est à nouveau par un 3 à 0 que nous terminâmes notre prestation de la journée.DSC00846 [800x600]Comme nous n’avions pas de tente à démonter, nous eûmes bien le temps de nous installer à la cafeteria pour discuter avant la remise des prix.  Celle-ci promettant de durer, la majorité de l’équipe reprit le chemin du retour et c’est à 4 que nous assistâmes à la fin de cette première journée de compétition.

 

 

Nos places dans la supercup 2015

EPSON scanner image

EPSON scanner image

Apprentissage du jeu à la corde à tirer ou tug

La corde à tirer ou tug, est un excellent moyen de jouer avec le chien et il est essentiel en flyball.
Cet objet constitue la « seconde motivation », celle qui va inciter le chien à rapporter le plus rapidement possible la balle prise au box à son maître afin de l’obtenir en échange.
S’il est plus facile d’apprendre à un chiot le jeu avec la corde, il est possible de l’enseigner à un chien plus âgé, il faudra simplement plus de patience.

Le jouet idéal

Le choix de votre corde à tirer est important en effet elle doit pouvoir glisser entre les dents du chien sans que celles-ci s’y bloquent.
Les tresses et boudins ont cet inconvénient, et donc le chien mord et tient le jouet, il a gagné.
Avec une corde en fausse fourrure, non tressée, le chien ne parvient pas bien à tenir l’objet, il doit donc remordre, (souvent un peu plus près de la main) pour assurer sa prise, ce qui est recherché parce qu’il doit alors mordre fort (augmenter sa pression) et en fond de gueule (au niveau des molaires).

Quelques principes de base à toujours respecter :

– Toujours faire de petites séquences (30 secondes) à la fois.
– Progresser étape par étape, il faut une réussite d’au moins 90 % avant de passer à l’étape suivante.
– il faut des moments où c’est le chien qui gagne (tirer la corde à lui) et d’autres où c’est le maître qui gagne.
– Ne pas laisser la corde au chien durant la journée, c’est un « outil » que vous prenez quand c’est nécessaire et qui, le reste du temps est rangé, par ex dans une armoire.
– Eviter de jouer en tirant sur la corde avec un chien qui est en remaniement dentaire (dents de lait laissant place aux dents définitives), c’est-à-dire entre 4 et 6 mois.
– Lorsque vous tirez sur la corde, essayez que le chien ne lève pas trop la tête sinon ses cervicales sont trop mobilisées, préférez tirer de façon à ce que le cou du chien soit à l’horizontale ou un peu relevé.

Comment faire

Le chien intéressé par la corde

Si le chien montre de l’intérêt et mord même dans la corde, lui apprendre à la poursuivre.
Pour cela, courir devant le chien en trainant la corde.   Le chien la prend, c’est parfait, ne pas lui demander de la donner, la lui retirer en la faisant glisser dans la gueule, en mettant la main libre sur le poitrail et en tirant la corde, pour que le chien ait envie de reprendre la corde.
Dès qu’elle est libérée, repartir en la trainant au sol pour que le chien la reprenne.
Le but est que le chien soit très fixé sur la corde.
Lorsque le chien prend bien la corde en gueule et la tient fermement, vous allez pouvoir la tirer dans tous les sens, pas trop brusquement, en veillant toujours à la garder basse, c’est-à-dire à la même hauteur du sol que les épaules du chien, ceci afin de préserver ses vertèbres en ne le forçant pas à lever la tête trop haut.
Quand vous tirez la corde, touchez puis tapotez votre chien sur les flancs, le cou, les épaules puis augmentez la pression petit à petit. Le but est que le chien « tienne » le plus possible.
A partir de là, on pourra introduire le lâcher sur ordre.

Le chien pas intéressé par la corde

Au départ, il faut attirer l’attention du chien sur la corde.
Pour cela, le déposer devant lui. S’il lui jette un simple coup d’œil, féliciter chaudement et si vous êtes partisan de l’utilisation de la friandise, il en reçoit une.
Petit à petit, il faut que non seulement le chien suive l’objet du regard mais qu’il s’en approche puis le touche et enfin le prenne en gueule.
En fonction du chien, ces étapes prendront plus ou moins de temps.
Lorsque le chien prend et tient bien la corde, faire comme dans « le chien intéressé par la corde ».

Ensuite vous allez devoir lui apprendre à lâcher sur ordre.

Pour cela, munissez-vous de 2 cordes, une dans chaque main.
Agitez la corde tenue dans une main pour que le chien la prenne. Lorsqu’il la tient bien, commencez à agiter la corde tenue dans l’autre main et lâchez la première corde.
Comme il n’y a plus de « compétition » sur cette dernière, le chien va la laisser tomber pour s’emparer de l’autre. Au moment où le chien lâche la corde, lui dire « yes » ou « oui ».
A terme, le but est que le chien lâche sa corde au « yes ».

Ceci étant acquis, vous allez pouvoir travailler le rapport de balle.

 

Ella, Ella

Ella s’en est allée au paradis des chiens de flyball.
Quelques souvenirs…

IMG_8402

Contre vents et marées
Elle a voulu flyer,
On a dû se forcer
Pour la faire démarrer.

Elle a très bien joué
Et s’est bien amusée,
Elle nous a fort aidé
Pour notre équipe fonder.

Blue, elle est restée
Elle n’a pas accepté
En yellow dégrader
Elle a tout refusé

Et nous a bien montré
Que de sauter les haies
 Le temps était passé,
Elle ne veut plus jouer.

C’est pour te remercier
Qu’on s’est tous rassemblés
Et pour te voir encore
Venir nous saluer.

Liota IMG_7213
IMG_3162
IMG_3160 [800x600]

Calendrier sportif 2016

Voici le calendrier du flyball 2016 !

27 mars                                   Roadrunners
17 avril                                    Jumpers
1e mai                                      Xpress Flyball (Pays-Bas)
15 mai                                     flyball fun laughter and joy
29 mai                                     Doorzetters
5 juin                                       The arrows
12 juin                                     Black Brains
10 juillet                                  New Vision
24 juillet                                  France
5, 6, 7 août                              EFC
21 août                                    K-otic Flyers
4 septembre                             Burning Paws
11 septembre                          Alden Biesen
25 septembre                          Xpress Flyball (Pays-Bas)
2 octobre                                Jumpers
Novembre                               championnat de Belgique